Oglo

Arnaud Dambrine : lorsqu’il débute ses études à l’ENSAV, son appétit pour la photographie est déjà vif. L’enseignement au sein de l’école lui permet alors de découvrir le travail de Raymond Depardon, particulièrement à travers Errance qui le touche particulièrement. Il aiguise alors son regard sur les zones intermédiaires, les endroits banals ; ces lieux où parfois l’on erre et dont l’intérêt est parfois di cile à retranscrire, à saisir. Le cadrage vertical de la plupart des photographies de l’agence, permet justement d’ancrer entre le sol et le ciel un sujet non pas choisi, mais qui de lui-même s’impose.

Emmanuel de France : en parallèle de ses études à l’ENSAV, il laisse une large place à la pratique musicale. Il développe une forte exigence dans le travail et une préoccupation pour l’équilibre, le rythme et la justesse, notamment grâce à la musique de J.S. Bach. L’espace et le son, le plan et la partition, le paysage sonore, architectural, urbain ou naturel sont des rapprochements qui nourrissent quotidiennement le travail de l’agence.