Hollow Tower

Buenos Aires - Argentine

Mention honorable
FR | EN

L’histoire a effacé le bâtiment des douanes et ses jetées, jadis porte d’entrée de la vice-royauté. La réserve écologique marque désormais la limite de la capitale argentine.
Comme un signal, un phare, le zoo vient dans un jeu de contrastes dialoguer avec l’horizon infini, offert à la fois par la “mer d’eau douce” du río de la Plata et la plaine pampéenne. L’implantation de l’édifice cherche à lier la réserve écologique avec des axes urbains d’importance tels que les avenues Libertador et Belgrano. En favorisant les accès Sud de l’espace protégé, la position de la tour veut offrir une nouvelle polarité à cette partie de la ville. Dans la continuité de ce jeu d’oppositions, comme un roche monolithe, un menhir, l’édifice met en valeur la Nature de la réserve et par conséquent la respecte.
Face à la rigueur du volume extérieur, l’espace intérieur est libéré par le creusement de la masse. Ce vide s’installe en lévitation au-dessus du sol, comme un réceptacle vertical de la vie, de la faune et de la flore, comme une réserve dans la réserve. Les cavités de la tour accueillent les différentes espèces animales du zoo, regroupées en écosystèmes indépendants autour du vide central. En contrepoint de ces espaces excavés, la végétation occupe les parties pleines de la masse bâtie. La visite du zoo s’organise telle une ballade verticale le long des facettes sculptées à l’intérieur du menhir. Depuis le sol libéré, la vision de cet espace suggère au passant la diversité des univers animaliers. La volière, en partie haute, vient à la fois fermer le vide central et ouvrir le bâtiment vers le ciel et l’horizon

  • Programme : Competition pour un zoo vertical à Puerto Madero
  • Surfaces : 3000 m2
  • Architecte : OGLO
  • Type : Concours international d'idées
  • Photographies : OGLO
  • Phase : Concours 2009

History erased the custom office and its pier, which was in the past the gate of the vice-royal city. The ecological reserve marks now the limit of the Argentina’s capital, Buenos Aires.
Like a signal, a lighthouse, the vertical zoo is set in a contrast game which dialogue with the infinite horizon, given by the “freshwater sea” as well by the Rio de la Plata and the Pampa’s plain.
The building position aims to link the ecological reserve with the important urban axes like Libertador and Belgrano avenues. Privileging the South Access of the protected area, the tower's position aims to offer a new polarity to this part of the city.
In the continuity of this opposition’s game, like a monolith rock, a menhir, the Hollow Tower emphasizes the reserve’s Nature and therefore respects it. In opposite of the strong external shape, the inside space is designed by the digging of the rocky mass. This void is moved in levitation above the ground of the ecological reserve, like a vertical receptacle of life, of the fauna and the flora, like a reserve in the reserve.
The tower's cavities receive the different animals species of the zoo, matched in independents ecosystems around the central void. In counterpoint of this spaces, the vegetation is set in the rock parts of the building mass. The zoo visit is organized like a vertical walk-through along the sculptural interior of the menhir. From the liberated ground, the vision of this space suggests to the visitors of the ecological reserve the diversity of the animal's universes. The aviary, in the top part of the building, both close the central void and open the building to the sky and the horizon.

  • Programme : Competition for a vertical zoo in Puerto Madero
  • Surfaces : 3000 sq. m
  • Architecte : OGLO
  • Type : International competition
  • Photographies : OGLO
  • Phase : Competition 2009
/