La Muñeca

Allariz, Galice

FR | EN

Quelque soit la culture dans laquelle s’inscrit la mode, quelques soient le lieu et l’époque auxquels elle fait référence, son essence puise ses sources dans les propriétés du corps humain. Seules comptent les dimensions, les proportions de l’être. Ses curiosités, ses disgrâces, ses inconvénients sont sublimés par la création et deviennent les atouts, les bases, les racines nourricières de la mode. Ils structurent son tracé, définissent sa matérialité, orientent sa fonction. Statique, inerte lorsque elle n’est pas portée, la mode se meut, évolue dans l’espace une fois habitée. Mais elle abrite aussi la vie. Elle l’enveloppe, l’accueille, la protège. Une fois enroulée autour de l’être, la mode jusqu’ici inanimée prend vie.
Après avoir traversé un léger écran végétal, nous descendons doucement à travers les fleurs et la terre. Un monde intérieur se révèle, dont les courbes tendres nous enveloppent et nous guident. Les plantes offrent autant de senteurs que de couleurs. Les sens sont en émoi. Vers cette image de notre condition, vers ce signal structurant, nous nous enroulons dans l’espace. Plus bas, abrités des aléas, nous sommes accueillis au centre du symbole et, indemnes, nouscontemplons.

  • Programme : Jardin éphémère
  • Surfaces : 200 m2
  • Maîtrise d’ouvrage : Municipalité d'Allariz, Galice, Espagne
  • Architecte : Oglo
  • Type : Concours international de jardin
  • Photographies : Oglo
  • Perspectives : Oglo
  • Phase : Réalisé 05/2011

Whatever culture fashion is part of, whatever time and place it refers to, its essence finds its roots in the characteristics of the human body. Only the being’s dimensions and proportions matter. Its peculiarities, its flaws, its disadvantages are sublimed by creation and become the assets, the basis, the nourishing roots of fashion. They structure its path, define its substance, and guide its function. Static and still when unworn, fashion transforms itself; it evolves in space once inhabited. It also shelters life. It takes over, welcomes and protects it. Once wrapped around the being, fashion, lifeless until then, comes alive.
After going across a thin plant screen, we slowly walk down through the flowers and the soil. An internal world is revealed; its soft curves cocoon and guide us. The plants offer as many smells as they do colors. Our senses are excited. We wrap ourselves into space towards the image of our condition, towards the structuring signal. Further below, sheltered from any hazard, we are taken in the center of the symbol and, unscathed, we contemplate.

  • Surfaces : 200 sq. m
  • Maîtrise d’ouvrage : Concello de Allariz, Galicia, Spain
  • Architecte : Oglo
  • Type : International garden festival
  • Photographies : Oglo
  • Perspectives : Oglo
/